mgraffre-cite-clocherImg 20211108 1512063
©Img 20211108 1512063|Rodez Tourisme
Découvrez Le clocher de la cathédrale.

Emerveillez‑vous devant le clocher de la cathédrale

Le clocher de la cathédrale se distingue de loin. Il s’élève au cœur de la ville tel un phare, signalant au visiteur le chemin pour rejoindre le centre historique de Rodez.

Le séjour

L’œuvre de

François d’Estaing.

Avril 1510, le clocher de la cathédrale est en flammes ! La tour, bâtie au XIVe siècle, est dévorée par un gigantesque incendie. La flèche est détruite, les cloches fondent…

Face à cette catastrophe qui frappe son diocèse, l’évêque François d’Estaing prend la décision de faire bâtir un nouveau clocher. Un clocher plus haut, plus beau que le précédent, un clocher digne de la cathédrale dont on achève alors la construction…

Le chantier débute en 1513. L’œuvre est confiée au maître-maçon Antoine Salvanh et réunit une centaine d’ouvriers.

Treize années plus tard, la construction est achevée ! Un impressionnant et délicat campanile, véritable dentelle de pierre, veille désormais sur Rodez.

Un clocher-record !

Surmonté d’un toit-terrasse, le clocher de l’évêque François d’Estaing s’élève à 87 mètres de haut : il est encore aujourd’hui le plus haut clocher « plat » de France !

Le clocher et ses

Petites curiosités.

Avant le clocher, les planètes :

Pour accéder au clocher, il faut tout d’abord marcher sur des planètes ! Les bas-côtés de la cathédrale sont en effet couverts de toits-terrasses qui permettent de rejoindre la tour, des surfaces « planes » que l’on nomme ici « planètes ».

Une tour ouvragée :

De nombreuses statues ornent le clocher de la cathédrale : parmi celles-ci, on peut remarquer une scène d’Annonciation, les représentations des apôtres ou encore l’évocation des premiers évêques de Rodez tels que saint Amans.

Mais la tour est également peuplée d’un véritable bestiaire fantastique où se mêlent gargouilles, créatures fabuleuses et animaux. Avec un peu d’attention (et éventuellement l’aide de jumelles…), vous pourrez découvrir ces œuvres insolites et amusantes ! Levez les yeux, vous serez « espantés » (surpris) !

Un bourdon de 5 tonnes :

Afin de remplacer les cloches qui avaient été détruites durant la Révolution française, un nouveau carillon prit place dans le clocher au milieu du XIXe siècle.

Ce carillon est composé de neuf cloches. La plus imposante, le bourdon (prénommé Saint-Pierre), pèse exactement 5 229 kg !

Des thuriféraires au sommet :

Une statue de la Vierge s’élève au sommet du clocher. Elle est entourée de quatre personnages nommés « thuriféraires » (« qui portent un encensoir »).

Une inscription latine prend place au pied de la représentation de la Vierge : « Consummatum est 1526 », rappelant la fin de la construction de cette impressionnante tour.

Informations pratiques

Comment visiter le clocher ?

Le clocher est accessible uniquement au cours des visites guidées organisées par les guides-conférenciers de l’office de tourisme du mois d’avril au mois d’octobre (réservation obligatoire). Ces visites peuvent être suspendues en raison du contexte sanitaire.

Ce n’est pas encore la saison ? Alors suivez Annabelle en vidéo pour grimper les 400 marches du clocher depuis chez vous.

Titre de la vidéo manquant
Légende de la vidéo manquante

Tout savoir sur

La cathédrale.