© P.THEBAULT - CRT Occitanie
Contemplez Le musée Fenaille.

Un voyage dans le temps

Au cœur de la ville de Rodez, l’entrée principale du musée Fenaille s’ouvre sur la place Eugène-Raynaldy. Cette façade moderne cache en réalité l’ancien hôtel particulier de Jouéry, plus authentique. Les collections du musée d’histoire et d’archéologie sont sublimes, et le lieu, le bâtiment l’est tout autant. Plongeons ensemble dans l’histoire du Rouergue.

Notre expérience

Les collections du musée Fenaille de Rodez

Sur trois niveaux, le musée Fenaille présente différentes collections, d’époques distinctes :

  • la Préhistoire 
  • l’Antiquité 
  • le Moyen Âge 
  • la Renaissance

Un point commun : l’ensemble des objets exposés ont été découverts dans le Rouergue.

Un fil conducteur : la sculpture.

Pour débuter la visite, on commence par gravir les trois étages du musée Fenaille afin de remonter aussi loin dans le temps.

Le premier étage

Les portes de l’ascenseur s’ouvrent, sous l’œil avisé des statues-menhirs.

Ces statues sont les premières représentations d’hommes « à taille presque réelle ». Les personnages sont entiers et ont le devant, le dos et les côtés sculptés.

Ici, pas de copies, ce sont les originales.

Beaucoup de mystères entourent encore les statues-menhirs, chacun peut donc se permettre de laisser libre cours à son imagination. Une atmosphère particulièrement sereine règne dans cette salle où veillent nos lointains ancêtres.

Cette collection est unique en Europe.

Dernière salle : Auguste Rodin, Portraits de Mme Fenaille

Le musée Fenaille accueille dans sa collection permanente une sélection de portraits de Madame Fenaille ; un dépôt exceptionnel de six sculptures par le musée Rodin.

Maurice Fenaille, pionnier de l’industrie pétrolière en France, est un amateur d’art éclairé et un collectionneur animé par une grande générosité pour les musées français. Il cultive sa passion en fréquentant des artistes de son temps, achetant des œuvres ou passant commande selon ses goûts et ses centres d’intérêt.

Fenaille rencontre Rodin en 1885 et il devient au fil du temps, un de ses mécènes les plus fidèles, un ami et un soutien infaillible pendant près de 30 ans. En 1898, il sollicite le sculpteur, alors au sommet de sa gloire, pour la réalisation d’un portrait de sa femme, Marie Fenaille. La rencontre avec ce modèle, au port de tête si singulier, donnera naissance à de multiples variations et de nombreuses esquisses qui révèlent les chemins sinueux de la création chez Auguste Rodin.

Au rez-de-chaussée

On foule enfin le sol de la cour de Jouéry, cœur du musée Fenaille et joyau d’architecture. Un vrai bonheur d’être au centre de cette cour, de cette place, de ce fabuleux musée. La salle d’exposition temporaire complète notre parcours. Un passage en boutique nous permet de ramener une médaille souvenir de notre excursion en Rouergue.

Vivez d'autres

Expériences.