© D.VIET - CRT Occitanie
Contemplez Une architecture exceptionnelle.
Cathédrale de Rodez

Percez les mystères de l'ouvrage

En remontant l’avenue Victor-Hugo, depuis le musée Soulages, on aperçoit au loin la cathédrale Notre Dame-de-Rodez. Plus on se rapproche, plus on se rend compte de la majestuosité du monument.

Le séjour

Vue de la cathédrale de Rodez de nuit Vue de la cathédrale de Rodez de nuit Vue de la cathédrale de Rodez de nuit © D.VIET - CRT Occitanie

Une dentelle de pierre

Nos yeux ne savent plus où regarder… le clocher, la rose, les gargouilles, les inscriptions gravées, les décors, les détails sculptés dans la pierre sont si nombreux qu’il est impossible de tous les détailler. Ici, l’expression « dentelle de pierre » prend tout son sens.

De grès rose, la cathédrale de style gothique est en perpétuelle restauration. On nous explique que cette pierre « de sable » est un matériau fragile qui s’abîme au fil du temps pour redevenir poussière (les intempéries, le vent, n’aidant pas). Pour les tailleurs de pierre, le chantier est permanent.

Une construction remarquable

Trois siècles de travaux ont été nécessaires pour réaliser l’ouvrage. D’abord engagée en 1277, la construction de la cathédrale Notre-Dame de Rodez n’est achevée qu’au cours du 16e siècle. Plusieurs raisons à cela : la guerre de Cent Ans, le manque de moyens financiers, les maladies…

La façade principale nous interpelle. Pas de porte. Pas d’ouverture. Juste une immense rose. Tout s’explique quand on apprend que la cathédrale était à l’époque comprise dans l’enceinte de la ville. Cette allure de cathédrale-forteresse n’est donc pas un hasard. 

Reste à trouver l’entrée principale…

Un clocher particulièrement décoré

Avec ses 87 mètres de hauteur, le campanile de Rodez est un des plus hauts clochers plats de France. Il est impressionnant. Délicatement ouvragée, cette tour a été érigée entre 1513 et 1526 à la demande de l’évêque François d’Estaing, suite à l’incendie du précédent clocher.

L’Histoire nous rappelle l’actualité plus récente de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Sans comparaison possible.

François d’Estaing l’avait souhaité « le plus beau », « le plus haut », c’est chose faite. Le pari est largement gagné. Devant ce bijou de grès rose, on est émerveillé.

 

Notre expérience

Visitez le clocher de la cathédrale

Apprenez d'autres

Anecdotes.

Vivez d'autres

Expériences.