Remarquable : les expos des musées

Partager
Version imprimable

Taille du texte

Current Size: 100%

Remarquable : les expos des musées

 

au musée Soulages

Pierre Soulages, oeuvres sur papier.

Une présentation.

Le musée Soulages propose une rencontre inédite avec l’oeuvre du Pierre Soulages en présentant, pour la première fois, un ensemble exceptionnel de 118 peintures sur papier.

Jusqu’ici, il n’était offert au public que par rotations, pour des raisons de conservation préventive. C’est donc la seule fois que l’on peut voir la totalité du fonds dans le musée.

Cette présentation fait se succéder de manière chronologique fusains, brous de noix, gouaches et encres de Chine de 1946 à 2004. Un ensemble conséquent de photographies, portraits de Soulages, vues d’atelier ou d’expositions est également présenté.

Cette présentation bénéficie du soutien de la fondation BNP Paribas qui a financé une campagne de conservation préventive.

1er décembre 2018 - 31 mars 2019

 

des cris bleus, Yves Klein

Exposition en coopération avec Les Archives Klein, Paris

Yves Klein est aujourd’hui, avec Pierre Soulages, l’artiste français de la deuxième moitié du XXe siècle le plus connu au monde.

Comme Pierre Soulages est identifié par le noir, Yves Klein l’est par le bleu outremer profond.

Faisant de sa vie même une œuvre d’art, son aventure monochrome débute en 1954 et se décline sous diverses formes d’expression (anthropométrie, emploi d’éléments de la nature, happening…) révélant sa vision d’une nouvelle conception du rôle de l’artiste comme révélateur d’une réalité invisible aux autres.

22 juin - 3 novembre 2019

 

Pixels Noir Lumière, Miguel Chevalier

Expériences sensorielles et émotionnelles fortes, les créations originales numériques interactives et immersives de Miguel Chevalier entreront en résonance avec l’œuvre de Pierre Soulages témoignant de l’inspiration qu’elle représente pour lui et plus largement pour nombres d’artistes de différentes générations.

Comme pour les Outrenoir, c’est au gré de leurs déplacements que les visiteurs découvriront l’infinité de variations qui naissent de ces créations.

20 avril - 26 mai 2019

 

Femmes - Années 50, Sonia Delaunay, Joan Mitchell et l’autre moitié de l’avant-garde

Pierre Soulages débuta sa carrière artistique chez la galeriste Colette Allendy. De ce fait, nait l’idée de remettre en lumière les femmes artistes, galeristes ou collectionneuses, contemporaines des débuts de Pierre Soulages et qui ont œuvrées au succès de l’abstraction qui se développe à Paris dans les années 50. Cet air de libération que connaît la peinture, y compris du côté des femmes, peut être considéré comme une époque charnière accompagnant les luttes qui se font jour en faveur des droits des femmes.

14 décembre - 10 mai 2020

 

Pierre Soulages visite le Louvre

Le musée du Louvre célèbre les 100 ans de Pierre Soulages en présentant une exposition des œuvres de l’artiste au sein du Salon Carré. En résonance, le musée Soulages accueillera en regard de sa collection permanente, des œuvres, telle la statue de Gudea, prince de Lagash, issues des collections du musée du Louvre, évoquées dans le livre Au Louvre avec, entretien de Pierre Soulages avec l’historien et critique d’art Pierre Schneider.

11 décembre - 8 mars 2020

 

 

au musée Fenaille

Nains, hercules et géants

La collection Claude Ribouillaud

L’exposition présente l’extraordinaire collection d’images rassemblées par Claude Ribouillault. Gnomes ou ogres, lilliputiens ou costauds, vrais ou faux Pygmées, nains ou colosses du spectacle interrogent la diversité de nos humanités, la naissance de la photographie comme la persistance des stéréotypes.

26 janvier – 21 avril 2019

 

Pierre Soulages,

un musée imaginaire

Une sélection d’œuvres et d’objets choisis par Pierre Soulages dans les principales collections nationales.

A l’occasion du centenaire de Pierre Soulages en 2019, le musée Fenaille organise en collaboration avec le musée Soulages, une exposition temporaire en forme d’hommage à l’artiste : « Pierre Soulages. Un musée imaginaire. ». L’exposition du musée Fenaille vise à présenter une sélection d’œuvres et d’objets choisis par Pierre Soulages, révélant à la fois ses goûts et son attachement pour l’art préhistorique et roman, les arts primitifs ou populaires.

Le musée Fenaille est le lieu de ses premières rencontres avec les œuvres du passé, l’archéologie et ses mystérieuses statues-menhirs. « Lorsque pour la première fois j’ai vu les stèles gravées du musée Fenaille, ce fut un choc ». C’est aussi le musée où son nom apparait pour la première fois, comme il se plait à le rappeler : une petite étiquette signale le don avec plusieurs de ses camarades du résultat des fouilles d’un dolmen de la région.

14 juin - 10 novembre 2019

 

 

au musée Denys-Puech

Dessins fantastiques et livres remarquables, Cailhol

Cailhol est un peintre et dessinateur aveyronnais né en 1942. Autodidacte, il débuta par des dessins et peintures paysannes. Dès 1977, son style se transforme radicalement et aboutit aux peintures fantastiques représentants de vastes paysages oniriques.

16 mars – 5 mai 2019

 

Le souffle du temps, Christian LAPIe

Christian Lapie réalise des figures de bois brut taillées dans des troncs d’arbres calcinés et recouvert d’huile de lin.

Avec Le souffle du temps Christian Lapie nous invite aussi à jalonner la ville afin d’y découvrir d’autres élévations anthropomorphes. Un parcours qui nous mène jusqu’au musée Denys-Puech où l’essence même du travail du sculpteur est présentée : des figures dessinées à l’aide de jus goudronnés, des eaux fortes sur papier vélin très épais ou encore des assemblages faits de tôles ondulées.

7 juin - 15 septembre 2019

 

Premières lumières, Antonin Pons-Braley & Lucile Viaud

Création in situ d’un verre soufflé pour la verrière du musée Denys Puech Substituant le temps de l’exposition les verres de la Grande Verrière intérieure du Musée par un « verre de Rouergue », matière inédite composée par le duo à partir de coproduits locaux, Pons Braley & Viaud rendent à la fois hommage aux vitraux Pierre Soulages de l’Abbatiale Sainte-Foy à Conques ainsi qu’aux territoires qui les accueillent. Premières lumières invite à l’expérience du paysage, à confondre infiniment petit avec infiniment grand, arpenter le planisphère de l’autour et du dedans, de l’ici et l’ailleurs.

28 juin – 15 septembre 2019